Transforming the ocean law by requirement of the marine environment conservation

La transformation du droit de l’océan par l'exigence de conservation de l'environnement marin.

Colloque plénier et Junior conférence internationale, le 15 et 16 octobre 2018
à La Cité, le Centre des Congrès de Nantes

Junior conférence nationale, le 17 octobre 2018
à la Maison des Sciences de l'Homme Ange-Guépin de Nantes


L’objectif est de tenter une synthèse des problématiques juridiques, technologiques, économiques, managériales des évolutions en œuvre et à venir. Ce colloque est l'aboutissement d'un programme de recherche européen en droit maritime d'une durée de 5 ans qui a débuté le 1er mars 2014, il s'inscrit dans le Work Package 5. S'en suivra la publication d’un ouvrage en anglais et français, traitant de la complexité du droit concernant les océans, orienté dorénavant vers la conservation de l’environnement marin. Les nouvelles activités en mer sont conditionnées à la protection de leur environnement. L’ouvrage sera ensuite disponible en open access 6 mois après sa publication sur HAL SHS, un lien sera disponible sur notre site à la page "Publications et WP5.

4 thématiques seront déclinées autour de :

  • Les fonds marins (plateaux continentaux et zone internationale),
  • La colonne d’eau (biodiversité et haute mer),
  • Les activités en mer (synthèse sur la pêche, le commerce, les Énergies Marines Renouvelables),
  • La protection de l’environnement marin dans une approche ici fortement juridique (principes du droit de l’environnement, conventions régionales, droit de l’UE).
Comité scientifique : Patrick Chaumette, professeur à l’université de Nantes ; José Manuel Sobrino Heredia de l’université de A Coruña ; Marie-Pierre Lanfranchi de l’université d’Aix Marseille ; Nathalie Ros de l’université de Tours ; Victor Luis Gutiérrez Castillo de l’université de Jaén ; Erik Røsæg, professeur à la Faculté de Droit de l’université d’Oslo ; Franck Schoefs, professeur à la Faculté des Sciences et des Techniques, directeur de l’Institut Universitaire mer et Littoral (IUML), université de Nantes ; Leonardo Estrela Borges, professeur à l’Institut brésilien de droit public.
affiche